Commerce équitable à Kairouan

Commerce équitable à Kairouan

Le travail – assorti d’une bonne dose de débrouillardise et d’un peu de chance – permet d’échapper aux destins tout tracés. Pour commencer ce parcours qui fait la part belle au labeur, Zeineb nous raconte l’incroyable histoire d’une jeune fille de douze ans, devenue l’une des femmes les plus fortunées et les plus puissantes de Kairouan. Audio in French

Les cyberdjinns du professeur Essaâfi

Les cyberdjinns du professeur Essaâfi

Les djins sont désormais partout, même dans les puces informatiques ! Ce pauvre professeur Essaâfi en a fait les frais et n’a jamais pu venir à bout de son livre consacré aux croyances dans l’Islam… Audio and text in French

Le retour

J’ai la gorge nouée, le cœur serré. Je devrais normalement être heureuse d’être sur le chemin de l’aéroport, euphorique de rentrer définitivement chez moi, de retrouver les miens, ma famille, mes amis d’enfance …Pourtant, aussi incroyable que cela puisse paraitre, je suis triste. J’ai du vague à l’âme, j’ai envie de pleurer. Il y a de cela maintenant cinq ans que je suis en Tunisie. Et pourtant j’ai l’impression que c’était hier ; hier que je suis arrivée ici. Je me rappelle de ce soleil luisant et de cette Tunisie en miniature que j’admirais depuis les hublots de l’avion. Elle semblait luire, scintiller, briller de mille feux sous les rayons […]

La désillusion

Originaire d’Afrique subsaharienne, je n’étais jamais sorti de mon pays. Aussi lorsque je me suis vu offerte une bourse pour la Tunisie dans l’école de mon choix, j’étais devenu surexcitée. Devenir une étudiante, indépendante, avec son petit appartement, dans un pays oriental lointain ; je ne rêvais que de ça jour et nuit. Mais ce qui me tenait le plus à cœur était de pouvoir acquérir une bonne formation en architecture. Être architecte était mon rêve depuis l’âge de six ans. Tout était jadis prêt, mon inscription dans une faculté réputé de Tunis, mon logement dont cette dernière s’occupait et mes papiers. J’ai donc débarqué en Tunisie, à Tunis. Dès […]

Une fin « idéale » ?

Cette histoire se déroula lorsque j’avais 13 ans. J’étais alors en 3ème, dans une école française en Tunisie. C’était la veille de la rentrée, journée que je détestais au plus haut point, mais pas cette fois-ci. J’avais aperçu une fille très charmante, et je ne pouvais m’empêcher de la matter, en espérant qu’elle soit dans ma classe. Devinez quoi ? Elle y était. Les premiers jours passèrent tranquillement. Je me doutais bien qu’il fallait que j’aille lui parler un jour, mais j’avais peur. Fait étrange, je ne l’avais jamais vue sourire depuis son arrivée ici. Je décidai de me jeter à l’eau, un jour, à la pause repas. Elle s’asseyait […]

De l’autre coté de la Mer Méditerranée

Il était condamné… condamné à aimer cette inconnue, cette indigène qui n’était rien mais qui est devenue son essentiel, sa raison de vivre et d’exister. Tout a commencé dans ces petits lupanars, plus discret que son synonyme populaire maison close, ces demeures où résident tant de mystères… Il y allait souvent accompagné de ses camarades soldats, vivre en exil involontaire était une épreuve compliquée et dure. Ces jeunes combattants n’avaient pas réellement choisi leur sort, il leur a été attribué ainsi, faute de moyens et d’ambitions. Cela faisait approximativement deux mois qu’ils étaient sur les environs de Bizerte. Victimes de leurs destins, ils se sont retrouvés militaires en Tunisie lors […]

L’exemple admet l’universalité

« Ouvre cette porte ! » Les bruits des coups résonnent dans ma tête… Si je le fais, s’en suivra la routine. Si je n’ouvre pas, je ne pourrais y échapper également. Je ne cesse de me demander comment ai-je pu atterrir là ? Étant petite, je me chamaillais souvent avec mes sœurs. Dieu veut-il m’en condamner ? Ou peut être est-ce la fois ou j’ai mangé la part de dessert de père? Est-ce simplement le destin de toutes femmes comme ils le disent ? S’il faut endurer tout cela afin d’arriver à la bienveillance et le sentiment d’amour éternelle promis, c’est que le sacrifice en vaut certainement la peine… […]

Les JO méditerranéens

Depuis qu’il avait prit l’habitude de courir longtemps sur les plages de Marseille, Samir s’était découvert une nouvelle passion : la course, ou le demi-fond comme il l’appelait maintenant qu’il était devenu professionnel. Dans son quartier au bord de la mer, Samir avait grandit, et avec le temps, au fur et à mesure que son niveau de scolarité chutait, il avait été inscrit par son père dans le lycée sportif de leur arrondissement, car d’après son ancien professeur d’éducation physique et sportive il excellait dans cette matière. Une chance pour lui, car à 16 ans il avait remporté le tournoi de course inter lycée et 2 ans plus tard il était […]

Journal intime de Nestor Monastyrev

Lors de la révolution russe en 1917, l’escadre de la Russie était placée sous le commandement du contre-amiral Behrens. Son équipage étant composé principalement de mencheviks, ne pouvait absolument pas revenir en Russie, par conséquence ils ont immigré avec leurs familles en Tunisie. Parmi eux, il y avait un écrivain et historien Nestor Monastyrev qui rédigeait un journal intime. Les textes ci-dessous correspondent aux premiers jours passés en Tunisie. Jour 151 : 15O jours passés sur la mer Méditerranée, 150 jours dans la misère et le désespoir, 150 jours ou l’espoir s’émiettait au fil des minutes. Et voila c’est fini ! « Je vois la Terre » – cria le […]