« Il est revenu dans un cercueil »

Une lettre de Raja Alloula : « Raja : notre pays vit une tragédie; mais il s’en sortira… si nous devons payer le prix, nous le paierons… Quoi qu’il advienne, comporte-toi toujours dignement. » Il est trois heures du matin, deux ou trois jours avant son assassinat;  » Abdelkader, s’il te plaît, ne parle pas de malheur. » Mais le malheur était là, tout près, à quelques mètres du seuil de la porte. Il a frappé lâchement, froidement, cyniquement. Alors que j’insistais pour l’accompagner au Palais de la Culture ce soir du jeudi 10 mars 1994 :  » Raja : je te demande une faveur: c’est de ne pas sortir. Lorsque […]

La mort de ma nounou

La mort de ma nounou

Comme Maximus, le jeune Kurde qui avait dû fuir son village incendié, Hinda a dû faire face à la violence aveugle du terrorisme. C’était en Algérie, à quelques pas de chez elle, lors d’une décennie noire dont les conséquences sont encore à l’œuvre dans toutes les couches de la société. Text in French

Une âme perdue

TELECHARGER CETTE HISTOIRE VRAIE/ THIS TRUE TALE Hinda Oulebsir – Texte / Text Histoire écrite en français / Story written in French Histoire collectée dans le cadre d’un projet pédagogique avec l’université Alger II, département de français / Story gathered at the University Alger 2, French department

Le combat des justes

Voici le témoignage de mon père, Amara Benyounes qui relate un fait marquant de sa vie. « Le 29 juin 1994, notre parti politique, organise une marche qui réclame la vérité sur l’assassinat du Président Mohamed Boudiaf, tué deux ans auparavant. Ce rassemblement regroupait des milliers de marcheurs dont de nombreuses personnalités telles que l’actuelle Ministre de la Culture, Mme Khalida Toumi ou encore le célèbre chanteur engagé, Matoub Lounès, qui sera lui aussi assassiné en 1998 par les terroristes. La foule progressait sur le parcours fixé, quant arrivés au niveau de l’entrée de l’hôpital Mustapha, l’effervescence et les cris des slogans scandés avec ferveur, furent interrompus par une déflagration. […]

L’accrochage

Pendant la période du terrorisme des années 90, mon père et sa famille ont été menacés par un groupe de terroristes qui leur ont envoyé une lettre de menace leur demandant une rançon de 5 millions de dinars, les menaçant de les tuer. Suite à cette lettres, ils ont fuit la maison, malgré ça , ils ont continué de les poursuivre, c’était un groupe bien organisé et bien déterminé. Ce groupe a été les menacer jusqu’au lieu de travail où ils ont exigé qu’on leur verse la rançon dans un délai de 5 jours. Mon père a alors signalé ça à la police et a installé des caméras. La police […]

Une révision pas comme les autres

C’était en fin de semaine, vers la fin du premier trimestre, ma tante avait fini les cours plus tôt que prévu car l’un de ses professeurs était absent. Elle décida donc de retourner à la maison, elle prit la voiture et sur le chemin du retour elle était presque arrivée sous le pont qu’elle empruntait pour rejoindre Alger centre. Là-bas il y avait un barrage ce qui lui parut très inhabituel, cependant comme c’était assez loin elle n’en n’était pas sure donc elle n’y prêta pas grande attention. Mais lorsqu’elle vit une circulation soudaine, qu’au niveau du barrage il n’y avait pas de policier le doute se mit à prendre […]