Bambara

La jeep s’arrêta et le jeune soldat chargé de la surveillance de la barrière de Graba devint blème. Il salua les gendarmes .Il y eut une discussion entre eux .On sut par la suite que le train de quatre heures du soir ne passera pas ce jour là… La ville était ceinturée par deux lignes de barbelés dont l’une était électrifiée . trois barrières permettaient d’entrer et de sortir du village .Pour ce faire ,il fallait être muni d’ un laissez-passer. Bambara qui travaillait dans un petit lopin de terre que nous appelions « ejjarda » -le jardin- et qui se trouvait hors du village , possédait un laissez-passer permanent […]

Coup de foudre à la Saint Juan

Ta tante ne connait pas ton oncle depuis il y a si longtemps que tu penses. En faites, c’est grâce à moi qu’ils se sont connus. Une belle histoire d’amour, passionnante, excitante et merveilleuse, mais surtout réelle. Voici l’histoire d’Antonia et d’Estéban. C’était l’été de 1996. Ta tante Antonia, qui vivait à Almeria était en train de passer une crise et avait quelques problèmes personnels. C’était donc à moi, sa sœur, de l’aider. J’ai décidé de l’inviter à Barcelone passer quelques jours pour pouvoir laisser derrière ses problèmes. Le jour de St. Juan s’approché et ton père et moi étions invités à une fête chez quelques amis. Je ne pouvais […]

Rencontre en haute altitude

Hélène avait une vingtaine d’années, grande et brune, cadette d’une famille modeste elle s’occupait de sa petit sœur, cancre puis médecin, féministe avant l’heure, elle aimait faire des randonnées à ski. Un jour, Marie-Rose, une amie d’enfance, lui proposa une randonnée de deux jours avec une nuit en refuge dans les Alpes. Elles iraient avec des amis à elle. Le jour dit elles arrivaient à un petit village de Savoie, Aime. Au pied de la montagne enneigée, elles sortirent leurs skis, leurs peaux-de-phoques, leurs sac-à-dos et leurs sacs de couchage. Le mari de Marie-Rose et son ami, Jacques, arrivèrent. Il était pas mal, mais trop petit se reprit-elle bien vite ! […]

Manifestation étudiante en Algerie

Lorsque ma mère, Sophia, était lycéenne en Algérie, une manifestation d’étudiants avait été organisée. Malgré être impliquée, ma mère n’osait pas s’y rendre par peur au possible chaos que provoqueraient les adolescents et la police. Elle décida alors de rester paisiblement à la maison. Peut de temps après le début de la manifestation, ma grand-mère, ayant l’esprit révolutionnaire, fut surprise de voir sa fille allongée sur le canapé, et s’en mécontenta fortement. C’est alors qu’un débat entre mère et fille eu lieu : « Tu va laisser les autres se battre pour tes droits, t’as pas honte ? » lui disait ma grand-mère. Se considérant fragile, ma mère insistait sur le fait que cela […]

Achnou dar weldkoum ?

Je ne peux pas vous dire si c’était un des meilleurs jours que j’ai vécu ou le contraire. L’essentiel, c’est que ce jour-là a été et il restera gravé dans ma mémoire. Toute la famille était là, mon père essayait de cacher les sentiments que ma mère n’était pas arrivée à cacher. Sa peur et son inquiétude, je les ai vues dans ses yeux – la pauvre. Les autres étaient en train de chuchoter entre eux, je savais que j’étais – moi – le sujet sur lequel s’articulait leur discussion. Le téléphone n’arrêtait pas de sonner, ma sœur était la standardiste. On avait reçu des dizaines d’appels, toutes ces personnes […]

Mariage enfumé

C’était le mariage d’un pote du quartier. Il avait fait les choses en grand : blocage de toute la circulation dans la rue, celle-ci étant fermée aux extrémités par deux barrières. Il y avait pas moins d’une centaine de chaises sur la chaussée, en face de la scène montée elle-même sur une estrade de fortune. Le marié était un grand fumeur devant l’éternel et aucune mixture planante n’avait de secret pour lui. Les invités étaient du même calibre : toute l’assistance était sous un immense nuage de fumée lorsque les flics arrivèrent ; ces derniers reniflèrent les volutes, en regardant avec un œil suspicieux les spectateurs. Le frère du marié […]

Effet ricochet

Quand l’esprit est une pâte à modeler : J’avais 9 ans ce jour là, quand ma maman me déposa chez ma tente- comme chaque lundi- pour passer l’après midi chez elle (ma tente) pendant qu’elle (ma mère) reparti au bureau, mon cousin Rostome de 15ans était lui aussi à la maison. Nous jouions ensemble de temps en temps. Mais ce jour ci, il voulait jouer à quelque chose de spécial et voulait que j’y participe Voulant devenir vite grand, pouvoir sortir et trainer avec les grands, je faisais tout pour leur ressembler et avoir leur rythme de vie. Pour moi, avoir 15 ans et pouvoir sortir au delà de 18h […]