Le dernier repas

Le dernier repas

Ce troisième parcours débute par un récit poignant de Gadi Golan. Depuis Tel Aviv, il est probablement la dernière personne au monde qui puisse raconter l’histoire de ce petit sculpteur sur bois polonais durant la Seconde Guerre mondiale. Une histoire vraie, qui lui avait été confiée par une vieille dame aujourd’hui décédée, et qui prend aujourd’hui tout son sens dans ce projet de collecte. Audio in French

La vraie dimension d’un mètre carré

La manière dont on conte une histoire importe peut-être autant que l’histoire elle-même, je vais donc tenter de faire de mon mieux. Pour tout avouer, c’est une histoire dont j’aurais aimé tendre la trame pour y tresser autour une fiction ; m’embarquer dans le récit de cette vie, vivre en l’écrivant au gré de ses arythmies, et essayer à travers elle de démêler les noeuds que forment le destin d’un homme, de cet homme, Leonid Pekarovsky dont le canevas biographique contient déjà, il me semble, quelque chose de romanesque. Son histoire m’est parvenue via le quotidien israélien Haaret’z, il y a quelques mois. Sur la double page qui lui était […]