Le dernier repas

Le dernier repas

Ce troisième parcours débute par un récit poignant de Gadi Golan. Depuis Tel Aviv, il est probablement la dernière personne au monde qui puisse raconter l’histoire de ce petit sculpteur sur bois polonais durant la Seconde Guerre mondiale. Une histoire vraie, qui lui avait été confiée par une vieille dame aujourd’hui décédée, et qui prend aujourd’hui tout son sens dans ce projet de collecte. Audio in French

Réalité d’hier et d’aujourd’hui

La faim durant l’occupation était insupportable. Les gens mouraient de faim chaque jour. Partout où vous regardiez, il y avait des gens épuisés, maigres, cherchant dans les poubelles pour trouver quelque chose à manger. Parmi eux, une mère, veuve qui avait neuf enfants, essayait de subvenir elle-même à leurs besoins. Un jour, la chance lui a souri. Quelques soldats allemands l’ont attrapée de force et l’ont emmenée à leur camp pour éplucher des pommes de terre. Malgré qu’il ne lui était pas permis de manger, elle a imaginé quelque chose de très intelligent. D’une manière astucieuse, en nettoyant les pommes de terre, elle laissait plus de pelures qu’il ne fallait. […]