La totale

La totale

Kader, un Marocain du Rif, débarque à Marseille avec deux kilos de cannabis et des rêves de fortune. Malheureusement, ce jour-là, du côté du Vieux-Port, la chance n’était pas avec lui… Une histoire à écouter sur ARTE Radio, partenaire du projet « Histoires vraies de Méditerranée » . Audio in French

Un dimanche à Allauch

il pleut, c’est la toussaint. j’entre dans une petite boucherie de quartier et le boucher me propose du rosebif ( avé l’assent)et en parant la viande, il appelle sa femme: oh, nine descends moi mon tranche ouat;j’ai eu peur sur le moment et il s’est mis à rire: c’est mon imper! c’était en 1985, j’habitais marseille depuis 15 ans , je connaissais le parler marseillais, mais là, j’ai été « scotchée »

Mon grand-père pastré, par Alex, Lycée A. Artaud

J’ai interrogé mon grand père qui m’a raconté le parcours un peu spécial de son grand père maternel: Son grand père , abandonné à la naissance et recueilli par l’assistance publique sous le nom de «Castagnino» arrivé à l’époque des châtaignes puis adopté par une famille très pauvre de pastrés (éleveur de vaches laitières). Cette famille a immigré en France et lui en Amérique par un bateau. Après avoir fait divers métiers, il s’est retrouvé à travailler pour un patron boucher pas très honnête qui se livrait fréquemment au commerce de bêtes atteintes de maladies. Ce marché illicite ayant été découvert par les autorités, le patron boucher lui proposa le […]

El Abuelo y el Alzheimer

El abuelo era una persona que se había formado solo. Su padre fue un bohemio romántico que partió a Vietnam para hacer fortuna, con su esposa y dos hijos chicos. De manera no muy romántica, la madre había tenido que regresar con los dos bebés a Marsella. Menos romántico aún, había tenido que colocarlos después en un orfanato, a pesar de que los niños todavía tenían a sus dos padres en vida. El abuelo había pasado su vida con una furia inmensa debido a esta injusticia. Sin embargo, en lugar de que esto terminara con su vida hizo de ella algo creativo. Se dedicó a sus hijos y los siguió […]

Le sens de l’orientation

Yaelle Hassoun – Texte / Text Histoire écrite en français / Story written in French En 1955, habitant la Tunisie avec mes parents, nous sommes venus à Marseille en vacances. J’avais 5 ans. Avec mes parents, mes grands parents et le jeune frère de maman âge de 15 ans, nous nous promenions sur la Canebière. Le nez en l’air, curieuse de nature, je quittais le groupe et me retrouvais seule sur le trottoir. M’apercevant que j’avais perdu mes parents, je me mis a pleurer. Une dame me demanda ce qui se passait et je lui dit que j’avais perdu mes parents mais que je connaissais l’hôtel ou nous habitions… Elle […]

La merveilleuse rencontre du vendredi 9 mai 2003

Dominique Vitalyos – Texte / Text Histoire écrite en français / Story written in French J’enchaîne les actes manqués. Les éditeurs me doivent de l’argent, je ne peux plus joindre les deux bouts et j’ai commencé la journée en oubliant mon porte-monnaie chez moi. Je m’en aperçois à la gare, trop tard pour retourner le chercher sans rater mon train. Il ne me reste, d’un billet antérieur, qu’un retour Arles-Marseille valide, mais l’aller Marseille-Arles a été utilisé et dûment composté (pas de poinçon cependant : le contrôleur n’était pas passé dans le wagon au cours de ce trajet). Comme les chiffres du compostage, au verso, se sont imprimés sur la […]

Prochain arrêt : le rendez-vous

Nous suivions une vitesse extreme, un rthyme presque fou. Dominé par un esprit omni-potent, nous écrivions courageusement les lignes d’un certain éloge de la folie et transferions modestement notre énergie aux pages complémentaires de l’oeuvre d’Erasmus. Le grand intellect dont le nom était le notre… Cette nuit du premier novembre, j’étais presque mort de fatigue au moment ou j’ai vu le message de Vectorya sur le fameux reseau social, notre seul lien. Venions-nous de feter l’anniversaire d’un ami? Je ne sais plus. C’était peut-etre, un tonus, une soirée étudiante dans le langage de notre ville, Nantes. “Vas-y, Ali. On va à Marseille. Et, tu viens avec nous. Ça sera entre […]

Les calanques sauvages

Les ricochets Je fais du sport tous les jours. Pratique essentielle à mon équilibre. Pratique spirituelle aussi. Je ne suis pas un adepte de la méditation immobile. Je préfère me concentrer sur ma respiration : en marchant, courant, pédalant, nageant. Je pense que la spiritualité commence par une activité sportive. La nage est mon activité quotidienne. Ce qui ne m’empêche pas de pratiquer d’autres sports le week-end. Des randonnées, des raids. Dimanche 24 juillet 2011. Le vent souffle depuis plusieurs jours sur Marseille. Le début d’été le plus mauvais que je n’ai jamais vu. Ou ma mémoire me fait défaut. Mais cette année, le mois de mai fut particulièrement beau […]

Poissonnière

Aux défuntes Halles Delacroix, ma grand’ tante, Sarah Mossé, examine suspicieusement le poisson étalé. Grimaces, doute évident sur la fraicheur, etc. Elle finit par dire : « C’est que mon mari est difficile ». Les poissonnières marseillaises sont connues pour leur vivacité, cette dernière rétorque : « Ben, on dirait pas ». Marc Eisinger – Texte / Text Histoire écrite en français / Story written in French