Dahu

Dahu s’était réveillé à l’heure comme chaque matin. Il devait relever les lignes de fonds posées la veille. Tout en avalant son café, il imaginait la moisson d’anguilles qu’il allait rapporter. Hector, le patron du bar restaurant du village, lui en commanditait toutes les semaines lorsque c’était la saison. Celui-ci confectionnait alors sa persillade, célèbre dans tout le canton. Dahu était son principal fournisseur, car aucune autre personne que lui ne connaissait aussi bien le marais. Depuis bientôt trente ans, ce dernier avait élu domicile dans une vieille cabane, dénuée de tout confort, sur un terrain que la mairie lui avait aimablement consenti. Certains disaient qu’il était advenu avec le […]