Source de vie

Début des années 1970 mes parents ont fait l’acquisition d’un terrain « constructible » à la Roquebrussanne. Après avoir sillonné de nombreuses années dans la région, en s’éloignant toujours un peu plus de la côte où ils passaient leurs vacances d’enseignant chez le frère de mon papa, ils trouvèrent enfin le petit coin de terre qui hantait leurs rêves. Adossé à la colline dans le quartier du moulin, il fait face au panorama journalier qui va de la montagne de la Loube au rocher de la chapelle en passant par le Pas de la Nible. Ce cirque rocheux nous offre en spectacle, certains soirs, sa dentelle rougissant sous le feu […]

Un soir d’automne, par Sarah Talmite, Lycée A. Artaud

Un soir d’automne, j’ai voulu questionner mon beau père. Cela fait maintenant 13 ans qu’il vit avec ma mère qui est Française née de la banlieue parisienne dans le 93. Je savais seulement qu’il était né en Égypte et j’ai voulu en savoir plus à son sujet. Je lui ai donc demandé de m’accorder un petit instant afin qu’il me parle de sa vie en tant qu’immigré. Voilà ce qu’il m’a dit: «Je suis né en Egypte en 1966 au Caire d’un père ingénieur et d’une mère mère au foyer. J’étais encore fils unique quand mon père est décédé d’une crise cardiaque, j’avais cinq ans. Puis ma mère s’est remariée. […]

Parcours d’un homme, par Adel Ouhab, Lycée A. Artaud

C’est le parcours d’un homme d’une cinquantaine d’années racontant son histoire, ses problèmes, ses réussites, sa vie après avoir quitté son pays d’origine. Tout a commencé en Algérie où il occupait un poste de professeur. Il vivait sa vie paisiblement entouré de sa famille heureux jusqu’au jour où tout bascula à l’occasion des conflits entre le peuple et l’Etat au sujet de falsification des votes présidentiels suite à une guerre civile. Il décide donc de quitter son pays d’origine pour s’installer en France puisque sa femme avait la nationalité française. Après s’être installé il rencontre plusieurs difficultés d’intégration notamment : la langue, la culture, le mode de vie… Ses diplômes […]

Le voyage de toute une vie, par Nicolas, Lycée A. Artaud

Il habitait depuis 20 ans environ à Tunis, en Tunisie, il était marié et avait deux enfants. D’origine italienne et tunisienne, il avait de la famille en France et en Italie ;  il voulait les rejoindre en France, mais comment ? Il a fait des économies pendant trois mois ;  il a ensuite pu acheter quatre allers simples en bateau pour Marseille avec toutes ses affaires pour s’installer là-bas peut-être définitivement. Sa famille était prévenue et l’attendait avec impatience. Il a dormi pendant un mois et demi chez son cousin. En tant que plombier, il put enfin ouvrir son entreprise de plomberie. A Tunis, il était aussi plombier mais n’était pas […]

Retrouvailles, un an après le retour à Istanbul

Un an et trois mois à Istanbul. Je croise et décroise les fils de mon histoire. Je dénoue les mystères de la langue. Je suis franco-turque. J’ai l’impression de moins mentir en écrivant ces quatre mots aujourd’hui, encore que… Premiers jours à Istanbul,je crie fort avec un drapeau turc entre les mains, moi la française. C’est la journée de la femme. Je découvre les clivages politiques, j’écoute les slogans hurlés autour de moi. Je ne comprends rien mais je suis heureuse d’être là, revenue après 28 ans. Ma cousine me traduit au fur et à mesure que la foule avance. Je l’écoute, je veux tout savoir. Elle me parle, se […]

Journal d’une expulsion d’un Marocain d’Algérie

Mémoire d’un Marocain d’Algérie Récit d’une déportation Nous sommes le mois de décembre 1975 et ça coïncide avec la fête de l’Aid el Kébir. Un camarade de classe m’interpelle. Il m’informe que la police me demande . La famille est pour sa part déjà détenue. Je n’ai même le temps de retourner en classe pour récupérer mes cahiers.Mon cartable est en effet à la maison. Je quitte le collège au vu au su de tous le monde pendant la récréation. Je me sens choqué et humilié. Je monte dans le fourgon de la police. Un policier m’y dit : » vous partez au Maroc pour insulter le roi Hassan 2. » Nous […]