Rural

Le brouillard enveloppait la campagne qui peinait à se réveiller. Le facteur commençait lentement sa tournée, les enfants embrassaient maman avant de s’enfuir dans la cour de l’école. Les lampadaires encore allumés se demandaient s’ils allaient enfin se reposer ! C’était l’hiver, dans un petit bourg Vendéen. Un petit village ou tout le monde se connaît, ou tout le monde ne s’aime pas mais, on se supporte. Un bourg où l’on parle encore le patois local, fait de français et de François. Un dialecte que l’on emploie lorsque l’on ne veut pas que les étrangers comprennent la teneur de la discussion. La petite épicerie ouvrait ses portes. Les premiers clients […]