Le roi, l’écrivain et l’attachée de presse

Le roi, l’écrivain et l’attachée de presse

On savait que le métier d’attachée de presse requérait une capacité relationnelle à toute épreuve. Et voilà que l’on découvre qu’il faut aussi une belle dose de culot, surtout devant une tête couronnée ! Text in French and Catalan.

La vraie dimension d’un mètre carré

La manière dont on conte une histoire importe peut-être autant que l’histoire elle-même, je vais donc tenter de faire de mon mieux. Pour tout avouer, c’est une histoire dont j’aurais aimé tendre la trame pour y tresser autour une fiction ; m’embarquer dans le récit de cette vie, vivre en l’écrivant au gré de ses arythmies, et essayer à travers elle de démêler les noeuds que forment le destin d’un homme, de cet homme, Leonid Pekarovsky dont le canevas biographique contient déjà, il me semble, quelque chose de romanesque. Son histoire m’est parvenue via le quotidien israélien Haaret’z, il y a quelques mois. Sur la double page qui lui était […]

how to overcome suffering

THIS IS MY STORY: I WAS BORN IN THE YEAR 1955 IN SOUTH-LEBANON, I WENT TOO EARLY TO THE CAPITAL BEIRUT WITH MY PARENTS FOR STUDY WHERE I FINISHED SUCCESSFULLY COMPLEMENTARY, SECONDARY AND FINALLY UNIVERSALLY STUDY IN FRENCH FACULTY OF MEDECINE, BY THE END I GRADUATED IN 1980 AS DOCTOR IN MEDECINE. THEN I BEGAN MY SPECIALISATION IN UROLOGY, BY THE END OF 1984 I GRADUATED IN GENITO-URINARY SURGEON, BUT MY DESTINY REFUSED TO GIVE ME THE RIGHT TO PRACTICE SURGERY AND LIKE SOMEONE WHO IS WAITING FOR ME TO FINISH MY STUDY, THEN HE ORDERS ME TO STAY LAY-DOWN IN THE BED LIKE “CADAVRE VIVANT” AN EXPRESSION DESCRIBED BY […]

Soliloques emmurés

Il s’agit du premier poème écrit en prison après une année de détention préventive. J’ai commencé par écrire des demandes de grâce, des demandes de pourvoi en cassation, des suppliques de détenus condamnés à mort, des lettres au président de la République … tout ça en français. On commençait à me connaître au greffe de la détention parce que toutes les lettres étaient lues et comme les gardiens sont des arabophones, c’était la femme du Directeur qui contrôlait mon courrier. Elle a dû faire de grands progrès parce que je la renvoyais très souvent pour ne pas dire à chacune de mes correspondances, au dictionnaire. J’ai écrit également des lettres […]