L’escapade nocturne, par Adrien Puig, Lycée A. Artaud

Cela se passe le plus souvent pendant les soirées d’adolescents. Cette chose, nous l’avons tous connue au moins une fois dans notre vie. Provoquée après un abus d’alcool ou d’herbe ou des deux, vous l’avez sans doute deviné je vais vous parler de cette sensation de mal-être communément appelée « BAD ». Ce mot résume en trois lettres le moment où la limite est dépassée, où le cerveau est saturé. Ce mot s’applique à la situation dans laquelle je me trouvais ce soir-là. Sans réfléchir, à 4h30 du matin, je quitte la soirée où mes parents m’avaient interdit de me rendre. Je marchais durant quinze minutes avant de me rendre compte que […]

Maudit destin

A l’âge de 11 ans, on trouve Kostakis en état de coma sur des escaliers, quelque part en ville. Le médecin légiste l’emmène à l’hôpital et il lui sauve la vie.  Il y  reste quelques jours dans l’intention d’être éloigné de son milieu familial ou se fait le trafic de stupéfiants. Malheureusement, il n’y pas d’autre solution pour l’enfant qui est obligé de rentrer chez lui. A l’age de 12 ans, il vient pour la première fois au Tribunal de Mineurs et il est mis en surveillance par le surveillant de Mineurs. Une relation très chaleureuse se tisse entre eux et l’enfant fait des efforts pour montrer son meilleur de […]

Madrid no tiene mar pero tiene faro

Ángel no tenía casa. Tenía donde dormir, tenía una cama, pero no era su casa, de eso ya hacía mucho tiempo (de tener casa). Lola tampoco tenía casa, dormía como Ángel en el Centro de Drogodependientes desde hacía dos años, pero esa no era su casa, eso no podía ser una casa. Allí se habían conocido y allí habían comenzado a quererse. A besarse. A acariciarse. Pero no a compartir. Ángel no entendía el amor como compartir sino como poseer. Quería mucho a Lola (es decir quería poseerla mucho). Lola no entendía casi nada por aquella época (cuando no estaba drogada quería drogarse y cuando estaba drogada quería seguir estándolo). […]

Mariage enfumé

C’était le mariage d’un pote du quartier. Il avait fait les choses en grand : blocage de toute la circulation dans la rue, celle-ci étant fermée aux extrémités par deux barrières. Il y avait pas moins d’une centaine de chaises sur la chaussée, en face de la scène montée elle-même sur une estrade de fortune. Le marié était un grand fumeur devant l’éternel et aucune mixture planante n’avait de secret pour lui. Les invités étaient du même calibre : toute l’assistance était sous un immense nuage de fumée lorsque les flics arrivèrent ; ces derniers reniflèrent les volutes, en regardant avec un œil suspicieux les spectateurs. Le frère du marié […]

Un enquêteur de 10 ans

C’était en octobre 2008, je me baladais avec mes amis dans les rues voisines de mon quartier. J’étais accompagné de 3 garçons et de mon chien. Nous passâmes par un pont flanqué d’un escalier de béton abimé. Soudain, un de mes amis (nommé Adam) se fige et observe le bas de l’escalier, d’un air curieux, et intéressé. Quand tout à coups, il s’élance vers nous, qui étions déjà loin devant, et nous dit : « VENEZ ! VENEZ ! IL Y A UN TRUC BIZARRE QUI CE PASSE EN BAS DES ESCALIERS !!!! » Nous nous sommes alors précipités vers l’endroit où il nous a conduits, mais nous ne vîmes […]