Tu es venue t’installer en France, par Inès, Lycée A.Artaud

Tu es venue t’installer en France, à Marseille parce que tu t’étais mariée avec un homme qui ne t’aimait pas. Pourtant, pour lui tu as quitté ta famille, tes amies, ton confort et ton pays. Pourquoi as-tu été si surprise quand tu es arrivée? Pourquoi te laissais-tu faire par cet homme? Pourquoi tu te laissais faire quand il t’interdisait de sortir? Il a fallu qu’il te frappe et qu’il frappe l’une de tes filles pour que tu réagisses; pour que tu partes de chez toi. Vous êtes venus à la maison ; je m’en souviens encore et pourtant j’étais petite. Je me souviens même que ta fille appelait mon père […]

Madame Odette Fouilhé, 100 bougies, par Lisa, Lycée A. Artaud

Madame Odette Fouilhé avait 32 ans ce triste jour d’hiver 1944. Elle travaillait depuis 10 ans dans son salon de coiffure de son petit village de Lamalou les bains dans l’Hérault lorsque les allemands réquisitionnèrent certains hôtels et maisons du bourg. « Ils  n’étaient pas méchants mais je ne voulais avoir aucun contact avec eux » disait-elle lorsqu’elle évoquait cette époque lointaine. Pourtant, un après midi de janvier, deux d’entre-eux sont entrés dans le salon. Mme Fouilhé leur a demandé de sortir en précisant que « jamais aucun allemand ne serait coiffé dans son salon ». Le lendemain, elle fut arrêtée et enfermée durant plusieurs jours. Lorsqu’elle fut libérée, elle […]

Le matin du 1er mai 1945

Damla Cuhadar – Texte / Text Histoire écrite en français / Story written in French Le matin du 1er mai 1945 « Maman, maman ! C’est fini, la guerre est finie ! Vous entendez ? Il n’y aura plus de soldats allemands ! » Un petit garçon avait crié gaiement. On pouvait facilement sentir la victoire dans les yeux marron de cet enfant. Il avait continué à annoncer la fin de la guerre avec ses propres mots. Mais il y avait une autre source de joie dans la maison… Et, il n’y avait pas fait attention. Pour l’instant, le plus important c’est la paix ! « Vous imaginez ? Nous pouvons courir dans […]

Kader… le T-34

C’est, comme toujours, par le biais de ma mère que nous découvrons les membres éparpillés de notre famille. Elle n’a pas cessé, depuis la fin de la guerre, de partir à la recherche de cousins, oncles, tantes, neveux, etc. Kader n’a pas été difficile à trouver : il travaillait à la préfecture de Mostaganem ! Le jour où il nous rendit visite pour la première fois, je dois dire qu’il m’a impressionné : grand, blond, beau gosse, fonctionnaire, il en imposait. Son surnom, il le doit à mon frère ; comme il était costaud, il l’a baptisé du nom d’un char russe, le T34 ! Je ne savais pas que […]

Chronique d’un crime et d’un suicide bien annoncés

Quelques échappées mnésiques Il arrive parfois que des souvenirs remontent en surface et apparaissent tantôt comme une lueur d’espoir, tantôt comme une entrave obstruant le long chemin qui reste à parcourir dans ce bas monde. Le soleil avait eu le temps de réchauffer les horizons, le vacarme des voitures était à son paroxysme, les oiseaux avaient déjà rejoint leurs cachettes après avoir cueilli des brins d’herbe et des rameaux pour faire leurs nids. Comme dans un rêve, loin des espaces cloisonnés par des murs et des obscurités charriées par les rayons brulants du soleil ; loin de la fatalité des espoirs meurtris et des ambitions fleuries, comme un bruit strident […]

La volonté d’un jeune

Chaque personne entre nous a sa propre histoire et qu’il a influencée toute sa vie. On va vous raconter une vraie histoire, d’un jeune Égyptien, qui a pensé que son ambition et ses rêves sont disparus mais enfin il était fautif. Malgré la faite que cette histoire peut se répéter dans différentes maisons ou villes mais chaque histoire a son charme et  ses héros. Notre histoire commence par un jeune homme égyptien qui a comme nom Amr ; il venait de terminer son bac mais ses rêves de devenir un dentiste sont complétement disparus à cause de son pourcentage qui était « non-conformes » pour ses rêves. On est sûre que vous […]

Une superstition ou un hasard

Mon histoire s’est passée à un club de plongée sous marine situé au port d’Alger « club espadon », c’était un club assez restreint non accessible à tout le monde et c’est pour cette raison que la direction du club faisait, à l’occasion, des portes ouvertes sur cette activité, invité par un ami je me suis présenté au port d’Alger accompagner de mon ami quand soudain la baleinière du club s’est accosté devant nous, nous avons pris place et après une traversée de 10mn nous nous sommes rendus au club, et comme le hasard fait bien les choses une opération de baptême s’est organisée mon ami s’est rapproché de moi […]