Penseé d’une Tunisienne

Il faisait un jour d’hiver clair et agité , un froid aigu piquait le visage , faisait pleurer les yeux et l’air cru saisissait les poumons desséchaient la gorge , au bord d’une mer en révolte les souvenirs de ma jeunesse ont refait surface , moi vieillie maintenant , je voyais mon âme plongée dans les années 60 je revoyais l’image de la fille pimpante de jeunesse au blanc fichu , debout devant le père de la nation tunisienne le sauveteur Habib Bourguiba , cet homme à qui on doit le code du statut personnel et l’émancipation de la femme, j’ai été au comble du bonheur, lorsque ‘ il souleva […]