À l’assaut des peupliers en fleurs

À l’assaut des peupliers en fleurs

Il arrive (rarement) qu’en pleine guerre des soldats ennemis parviennent à sauver un mariage. Une dernière histoire pour redonner espoir… Audio and text in French

Fuir la paix

Toutes nos histoires se ressemblent… Demandez à n’importe quel Libanais qui a dépassé les trentaines, il n’a que le souvenir de la guerre. Cette guerre civile qui continue même sans combat, envahit notre mémoire collective. Chacun à sa façon. Il y en a qui ont participé à la guerre, d’autres qui sont restés malgré eux et qui ont enduré. Il y en des personnes qui ont fui, mais ils sont retournés de leur plein gré… Je suis de cette dernière catégorie. De ceux qui préfèrent vivre le pire mais chez « soi ». J’avais seize ans, je suis partie en voyage pendant l’été chez ma tante et mon oncle. J’étais […]

how to overcome suffering

THIS IS MY STORY: I WAS BORN IN THE YEAR 1955 IN SOUTH-LEBANON, I WENT TOO EARLY TO THE CAPITAL BEIRUT WITH MY PARENTS FOR STUDY WHERE I FINISHED SUCCESSFULLY COMPLEMENTARY, SECONDARY AND FINALLY UNIVERSALLY STUDY IN FRENCH FACULTY OF MEDECINE, BY THE END I GRADUATED IN 1980 AS DOCTOR IN MEDECINE. THEN I BEGAN MY SPECIALISATION IN UROLOGY, BY THE END OF 1984 I GRADUATED IN GENITO-URINARY SURGEON, BUT MY DESTINY REFUSED TO GIVE ME THE RIGHT TO PRACTICE SURGERY AND LIKE SOMEONE WHO IS WAITING FOR ME TO FINISH MY STUDY, THEN HE ORDERS ME TO STAY LAY-DOWN IN THE BED LIKE “CADAVRE VIVANT” AN EXPRESSION DESCRIBED BY […]

Souvenirs

À 68 ans je me souviens, oui tout est possible, je me souviens et je dis dommage où sont passés les beaux jours d’antan? Tout a changé, Beyrouth de mon enfance, rue Négib Trad, rue Sursock pas loin? Vous ne pouvez imaginer que nous allions à pied vers l’hôtel Bristol, et le centre de la ville. Je me souviens de mon enfance en tant que dans une famille de papa militaire, nos amis militaires français étaient présents. Combien de jeunes filles libanaises sont tombées amoureuses des beaux militaires français, ma tante fut l’une d’elles. Les militaires étaient en ce temps- là privilegiés. Nous avions une ordonnance pour nous aider, et […]

La logique des bruits de guerre

Lamia Ziadé est illustratrice et raconte sa guerre à travers des peintures de détails, portraits, objets ayant constitués son quotidien, tout en faisant le récit des événements dans son souvenir. Le livre Bye bye Babylone, Beyrouth 1975-1979, est assez fade, parfois même un peu niais, mais malgré tout il permet à un jeune public d’ados, de se faire une première idée subjective de la guerre du Liban, ce qui n’est pas rien… Dans son récit, un passage m’a arrêté, une description des nuits passées à écouter les bombes : Comme tout le monde, écrit Lamia, je commence à être capable de décrypter ces sons qui nous ébranlent à chaque coup : […]

La musique des dunes

J’ai rencontré hier Paul Mattar, directeur du théâtre Monnot, à Beyrouth, et initiateur d’un festival de contes qui a lieu tous les ans en mars depuis treize ans. Et comment tu juges qu’elles sont vraies ces histoires? me demanda-t-il, après avoir écouté ma présentation du projet Histoires vraies. L’histoire est vraie, j’ai dit, à partir du moment où la personne qui la raconte la considère comme vraie. Je ne suis pas flic. La personne peut mentir bien sûr. Je ne vais pas vérifier. C’est un rapport de confiance. D’accord, dit-il. Mais maintenant, laisse-moi te raconter une histoire. Il y a pas mal d’années je me suis retrouvé en plein désert, […]

Un Saoudien au Liban

Après plusieurs années passées au Liban, un Saoudien bardé de phD revient en terre promise rapporter à tous ses habibis le fruit de ses observations. Les Libanais sont des gens étranges, explique-t-il. Ils ont un seul drapeau, avec un arbre dessus, qui sert pour tout: au Hezbollah comme aux milices chrétiennes. Après plusieurs années d’études, j’ai dit que je croyais maintenant saisir quelque chose à leur politique, et tous m’ont assuré que c’était parce qu’on m’avait mal expliqué. Ce sont des magiciens. Nous nous avons du pétrole, noir, qui coule à profusion. Mais eux ont mieux. Ils se réunissent entre hommes (et encore pas toujours), préparent le tabouleh rituel. Ensuite […]

ma triste ado

Quand j’avais dix ans, était un de mes cousin, qui à l’âge de près de 13 ans m’ont violée, quand vous vous trouvez vous jouez seul dans la chambre. Il a essayé de jouer avec moi pour rejoindre sa destination et de permettre ainsi la constipation dans un jeu (jouer le rôle du médecin et j’ai été patient) en faisant valoir qu’un médecin veut mesurer moi mes dents et même si je suis couché révélé à moi sur mon cul sous le prétexte entrer dans le thermomètre dans une pièce de théâtre, tour de force en caressant les ongles directeurs solide presque quart d’heure, j’ai regardé ce qu’il faut faire […]

Un espoir cerné

C’est une histoire vraie que je raconte. Une histoire un peu vieille mais qui risque de se rajeunir à n’importe quel moment. Une histoire qui peut être éternellement jeune et fraîche, mais moche. Il y a six ans, en 2006, pendant la dernière guerre Libanaise, j’ai quitté le pays deux semaines après le début, un sentiment de trahison m’enveloppant. Mais je n’arrivais plus à supporter non pas le Liban, mais l’injustice qui le grignotait. Je trouvais injuste et lamentable le fait qu’il soit victime d’une guerre à chaque fois qu’il commençait à oublier celle qui a précédé. Injuste mais compréhensible. Je sais bien que pour certains, ce pays pourrait être […]