Mai 44 à Marseille, par Marine Barral, Lycée A. Artaud

En mai 1944, le 27, un bombardement meurtrier a fait à Marseille près de 2000 morts. Nos parents, pour nous mettre en sécurité, mon frère et moi, nous ont amenés dans un petit village de Provence, près de Draguignan, à l’abri chez nos grands-parents. Quitter sa maison précipitamment à cause de la guerre provoque une boule au ventre, ça fait peur mais heureusement j’aimais beaucoup être chez mes grands-parents. Le 15 août 1944 a lieu le débarquement en Provence des armées de la libération. A vol d’oiseau, nous étions à environ 5km du lieu du débarquement ! Et toute la journée nous avons vu descendre sous leur belle calotte blanche […]

L’escapade nocturne, par Adrien Puig, Lycée A. Artaud

Cela se passe le plus souvent pendant les soirées d’adolescents. Cette chose, nous l’avons tous connue au moins une fois dans notre vie. Provoquée après un abus d’alcool ou d’herbe ou des deux, vous l’avez sans doute deviné je vais vous parler de cette sensation de mal-être communément appelée « BAD ». Ce mot résume en trois lettres le moment où la limite est dépassée, où le cerveau est saturé. Ce mot s’applique à la situation dans laquelle je me trouvais ce soir-là. Sans réfléchir, à 4h30 du matin, je quitte la soirée où mes parents m’avaient interdit de me rendre. Je marchais durant quinze minutes avant de me rendre compte que […]

Parcours d’un homme, par Adel Ouhab, Lycée A. Artaud

C’est le parcours d’un homme d’une cinquantaine d’années racontant son histoire, ses problèmes, ses réussites, sa vie après avoir quitté son pays d’origine. Tout a commencé en Algérie où il occupait un poste de professeur. Il vivait sa vie paisiblement entouré de sa famille heureux jusqu’au jour où tout bascula à l’occasion des conflits entre le peuple et l’Etat au sujet de falsification des votes présidentiels suite à une guerre civile. Il décide donc de quitter son pays d’origine pour s’installer en France puisque sa femme avait la nationalité française. Après s’être installé il rencontre plusieurs difficultés d’intégration notamment : la langue, la culture, le mode de vie… Ses diplômes […]

Le retour

J’ai la gorge nouée, le cœur serré. Je devrais normalement être heureuse d’être sur le chemin de l’aéroport, euphorique de rentrer définitivement chez moi, de retrouver les miens, ma famille, mes amis d’enfance …Pourtant, aussi incroyable que cela puisse paraitre, je suis triste. J’ai du vague à l’âme, j’ai envie de pleurer. Il y a de cela maintenant cinq ans que je suis en Tunisie. Et pourtant j’ai l’impression que c’était hier ; hier que je suis arrivée ici. Je me rappelle de ce soleil luisant et de cette Tunisie en miniature que j’admirais depuis les hublots de l’avion. Elle semblait luire, scintiller, briller de mille feux sous les rayons […]

La désillusion

Originaire d’Afrique subsaharienne, je n’étais jamais sorti de mon pays. Aussi lorsque je me suis vu offerte une bourse pour la Tunisie dans l’école de mon choix, j’étais devenu surexcitée. Devenir une étudiante, indépendante, avec son petit appartement, dans un pays oriental lointain ; je ne rêvais que de ça jour et nuit. Mais ce qui me tenait le plus à cœur était de pouvoir acquérir une bonne formation en architecture. Être architecte était mon rêve depuis l’âge de six ans. Tout était jadis prêt, mon inscription dans une faculté réputé de Tunis, mon logement dont cette dernière s’occupait et mes papiers. J’ai donc débarqué en Tunisie, à Tunis. Dès […]

L’innocence du sergent

Je vais vous raconter une histoire que mon père m’a racontée. Cela s’est passé me dit-il, durant mon service militaire en 1992 à Burdur. Nous devions assister à une conférence. Étant donné qu’il n’y avait pas assez de place dans la salle principale ,nous avons dû la suivre sur des télés qui se trouvaient dans le réfectoire. Il devait y avoir au moins 1 km entre les deux bâtiments et le discours se fait par téléconférence. Le colonel est apparu sur la télé et a crié: « Et toi, qui es debout, que fais-tu ?! » Le seul à être debout dans notre réfectoire était notre sergent qui a cru que le […]

Une fin « idéale » ?

Cette histoire se déroula lorsque j’avais 13 ans. J’étais alors en 3ème, dans une école française en Tunisie. C’était la veille de la rentrée, journée que je détestais au plus haut point, mais pas cette fois-ci. J’avais aperçu une fille très charmante, et je ne pouvais m’empêcher de la matter, en espérant qu’elle soit dans ma classe. Devinez quoi ? Elle y était. Les premiers jours passèrent tranquillement. Je me doutais bien qu’il fallait que j’aille lui parler un jour, mais j’avais peur. Fait étrange, je ne l’avais jamais vue sourire depuis son arrivée ici. Je décidai de me jeter à l’eau, un jour, à la pause repas. Elle s’asseyait […]

La route de l’enfer est pavée de bonnes intentions

Quand un homme meurt, quand son âme immortelle quitte son enveloppe charnelle, il est dit que quels que soient les événements qui ont influencé sa vie et l’ont conduit là, ils s’éclaircissent aux abords de ses yeux … C’est ce qu’on dit. C’était il y a longtemps, alors que l’incertitude consommait mon esprit comme un feu qui dévorait un tas de bois craquelant, un moment où je laissais les faible versez leur mielleuses paroles dans mes oreilles, un moment où j’ai passé de nombreuses nuits à méditer sur les sermons méticuleux au sujet de l’au-delà, sur la façon dont le p est purifié du péché par des flammes affamées, et […]

De l’autre coté de la Mer Méditerranée

Il était condamné… condamné à aimer cette inconnue, cette indigène qui n’était rien mais qui est devenue son essentiel, sa raison de vivre et d’exister. Tout a commencé dans ces petits lupanars, plus discret que son synonyme populaire maison close, ces demeures où résident tant de mystères… Il y allait souvent accompagné de ses camarades soldats, vivre en exil involontaire était une épreuve compliquée et dure. Ces jeunes combattants n’avaient pas réellement choisi leur sort, il leur a été attribué ainsi, faute de moyens et d’ambitions. Cela faisait approximativement deux mois qu’ils étaient sur les environs de Bizerte. Victimes de leurs destins, ils se sont retrouvés militaires en Tunisie lors […]

L’exemple admet l’universalité

« Ouvre cette porte ! » Les bruits des coups résonnent dans ma tête… Si je le fais, s’en suivra la routine. Si je n’ouvre pas, je ne pourrais y échapper également. Je ne cesse de me demander comment ai-je pu atterrir là ? Étant petite, je me chamaillais souvent avec mes sœurs. Dieu veut-il m’en condamner ? Ou peut être est-ce la fois ou j’ai mangé la part de dessert de père? Est-ce simplement le destin de toutes femmes comme ils le disent ? S’il faut endurer tout cela afin d’arriver à la bienveillance et le sentiment d’amour éternelle promis, c’est que le sacrifice en vaut certainement la peine… […]