Questions ouvertes à propos de l’autonomie de la Catalogne

Je viens de voir Spain’s secret conflict  http://vimeo.com/24052492 le reportage d’un Anglais, façon BBC, pour se mettre à jour avec le nationalisme ambiant… Mais sous couvert du type bon élève de Cambridge, je suis d’ailleurs et j’ai du recul, ne nous fait-il pas, pour mieux vendre sa thèse, une caricature de l’Espagne ? Comme le dit Aznar dans le documentaire, le nationalisme est en hausse partout en Europe. L’opposition entre des royalistes franquistes madrilènes et des autonomistes de gauche catalans semble un peu grossière. Mais ça se trouve je me trompe, et nous sommes peut-être au seuil d’une nouvelle guerre civile. Difficile pour un Français de tradition jacobine, étatiste comme moi, […]

La série marron continue

Barcelone, mardi 13 décembre Angele Herruzo a un français hésitant et cette histoire, qu’il a malgré lui simplifiée, ne serait pas la même s’il nous l’avait racontée en catalan. J’essaye de retranscrire au plus près, sans caricaturer, et évidemment pas pour me moquer : limité dans une langue étrangère, Angele nous a dit l’essentiel : C’était la deuxième année de médecine. J’ai décidé de louer. Une fille partait et j’ai pris sa chambre. Les deux autres locataires de l’appartement étaient en vacances cette semaine. La fille qui m’a laissé sa place m’appelle, me dit que des amis à elle vont rester quelques jours. Je m’endors. A minuit, beaucoup de bruit me réveille : […]

A l’Institut français

Barcelone, lundi 12 décembre Un ami m’a laissé un message sur le répondeur. Il m’explique qu’il a une super histoire vraie catastrophique à raconter. Hier je le relance par mail pour prendre rendez-vous. Aujourd’hui je reçois ce texto : Je me souviens j avais un peu bu et la le matin l histoire n est plus terrible. C est difficile d écrire a un ecrivain, heureusement que tu n est pas masseur, mon frère. biz  Malgré cette double difficulté, je trouve les professeurs et les étudiants de l’Institut français enthousiastes quant au projet. Nous nous mettons en cercle, j’explique rapidement les enjeux de la collecte en 2012 : constituer une bibliothèque d’histoires vraies, […]

El Carmel

Barcelone, dimanche 11 décembre Il a dans les 43 47 ans je dirais, c’est un ami que j’aime beaucoup, antiquaire spécialisé dans le lustre, repriseur de pampilles, électrifieur d’armatures Louis XV. Il tient une boutique à Lyon à Stalingrad, Le Soleil noir. On s’appelle de temps en temps : allo ? c’est l’improviste, tu es libre ? pour manger une andouillette. Mais jamais le dimanche. Le dimanche c’est le jour du poulet. Depuis 43 ou 47 ans, me disait-il l’autre fois, que je mange mon poulet en famille. Combien ça fait de dimanche ? Combien ça fait de poulets ? J’ai beau respecter les traditions, cette coutume païenne, primitive, le […]

Gracía

Barcelone, samedi 10 décembre Il y en a pas un sur cent, dis-je à Olivier, assez dubitatif. Mais pourtant ils existent, me répond-t-il, plein d’entrain. En tout cas ici ça a toujours été le quartier anarchiste de Barcelone. Nous nous retrouvons pour l’apéro Plaza del Diamant, au cœur de Gracía, et comme pour lui donner raison, un cortège de jeunes cagoulés descend la rue vers nous. Son de la manif Un certain Roger est mort il y a 7 ans le 10 décembre, et depuis chaque année ils commémorent son absence : 7 ANYS SENSE EN ROGER, peut-on lire sur la banderole. Ici à Barcelone, m’explique Olivier, tous les jeunes […]

La Barceloneta

Barcelone, vendredi 9 décembre Je trouve finalement, tout bien réfléchi, et pour filer le sujet d’hier, que l’odeur de pisse humaine, à certains coins de rue, dans certains pots de fleur bordant certaines terrasses de restos à poisson, m’est moins désagréable que l’odeur de pisse de chat, madeleine âcre d’un séjour chez une vieille qui me louait pour pas cher. Le soir nous nous retrouvons à manger au Can Maño, une cantine à tapas rue Baluard, dans la Barceloneta, avec Edouard et des amis à lui. Son de la commande et du resto A la fin du repas, Xabi me dit : J’ai peut-être une histoire pour toi, mais je […]

Cagar or not cagar

Barcelone, jeudi 8 décembre Hormis la vieille ville de part et d’autre des Ramblas – Barrio Chino renommé Raval pour faire moins peur à gauche, Barrio Gótico et Borne à droite, bien rénovés – Barcelone est une ville de pâtés de maison carrés taillés comme des diamants. Pas d’angles droits, et la vie sociale rassemblée dans les vides des triangles de ces coins de rue manquants : un bar avec terrasse, un bureau de tabac, ou un marchand de journaux, quelques voitures garées, une poubelle pour le verre, une pour le papier, un sac en toile à anses pour les gravas, une boîte aux lettres. Ils ont rogné les coins […]

Attendre que rien ne se passe

Barcelone, mercredi 7 décembre Plaza Catalunya ils ont installé une patinoire pour la Noël. Les gens glissent en boucle, reproduits sur écran géant. Pendant ce temps trois hommes graves, des victimes de la crise, tournent à l’envers sur le cercle de trottoir autour de la piste. La banderole en papier carton Fnac est couverte d’écritures indignées serrées. La procession pénible de trois solitaires, il n’y a pas de quoi se réjouir, dit leur pas trop lent au milieu de l’essaim de consommateurs accélérés, mais c’est un pas décidé. Ça ne se passera pas comme ça, tracent les semelles. Beaucoup de mes amis sont aussi très remontés contre cette patinoire, m’explique […]

Tibidabo

Barcelone, mardi 6 décembre Je te donnerai (Tibidabo) toutes ces choses (la gloire et la puissance), si tu te prosternes et m’adores, proposait le diable au Christ (Mathieu et Luc en parlent). Et de fait, quand on arrive au sommet de la colline de Tibidabo, après avoir évité à la fois les différentes vitesses de sportifs du dimanche, du vieux aux chiens isolés au groupe vététistes en pleine descente de vitamine, on tombe nez à nez avec un parc d’attraction qui tel un serpent démoniaque encercle et terrorise l’église du coin, El templo expiatorio de Espana. Des machines grincent, des coups de cornent, des cris d’enfantent, des crécelles s’agitent. Sur […]