histoire d’un nouveau prolétaire

Je vous livre là une histoire vraie, sans aucune imagination. Une histoire que quelques milliers de tunisiens vit chaque jour. C’est mon histoire dans un centre d’appel. Quelques quatre cents positions, regroupées dans des « rosasses » et partagées entre deux étages. Deux étages différents dans les couleurs et l’ambiance. En face de ces deux étages se situe l’emplacement des créatures administratives. Dans chaque étage vous trouvez une hiérarchie « oxymorique ». Une hiérarchie dans laquelle les inaptes figurent en tête de la liste. Je m’intéresse au premier étage, là où j’ai passé presque 3 ans de mon existence à pâtir des sottises absurde. L’être humain, définit par Aristote comme « animal social et raisonnable » […]

L’humour tunisien

Je suis à table au restaurant Dar Tej, nous sommes six, eux sont des habitués de cet établissement de La Marsa. Nous commandons des bières et Nadia prend du vin, du Magon (pas du Mâcon), une bouteille. Ma bière finie, elle me demande si je veux goûter. Je dis que oui, bien sûr, je vais me forcer (alors que je n’aime pas boire). Nadia se retourne et dit au serveur: Je peux avoir un verre à vin? Il réfléchit: En principe non… dit-il. Alors deux? dit Nadia. Deux, oui, ça va… Ensuite nous nous concentrons sur nos menus. Je commande le Kamounia. C’est un mélange de différents abâts? demande-je. Tiens, dit […]

Le baptême du touriste

Il y a deux ans pratiquement jour pour jour, j’ai eu l’occasion d’aller visiter Pékin. Éblouie, j’avais l’impression de marcher à dix centimètres du sol tellement j’aimais la ville et ses habitants. Seulement, en tant que touriste, ça ne ratait jamais, les prix des vêtements et des objets ne passaient pas du simple au double, mais atteignaient des sommes records: il arrivait que les vendeurs multiplient les prix par huit ! Toute l’idée pour eux était de faire traîner les choses en longueur, négocier à l’infini, et au touriste de faire mine de partir, et au marchand de le retenir en ayant l’air de faire de douloureuses concessions, uniquement parce […]

L’enfant inconnu

En 1953 dans les montagnes de Kabylie, mon grand-père nommé Mohamed Arezki Belhocine soupçonné par l’armée française d’appartenir aux moudjahidines fut condamné pour 2 ans dans une prison se situant à Ain el hammam. A son retour à la maison en 1955 il fut acceuilli par toute la famille, enfants frères sœurs tous confondus.Il les connaissait tous sauf un petit garçon d’un an et demi voir deux ans. Il demanda alors à ma grand-mère : Qui est ce mignon garçon ? Elle lui répondit : c’est ton fils, quand tu es parti en prison tu m’as laissé enceinte, malheureusement tu n’a pas eu l’occasion d’assister à sa naissance. Il commença alors à pleurer […]

Bourguiba nous raconte une histoire vraie

Enfin réincarné, le président Bourguiba, père de l’indépendance tunisienne, revient, tel un fantôme habité, tenir de longs discours galvanisants (le spectacle fait trois heures mais peut durer sept heures), comme il savait si bien en faire. L’acteur Raja Farhat prête son corps à cette prouesse scénique, et revoilà Bourguiba en selle, à raconter comment il a fait le tour de la Tunisie, est allé rencontrer chaque tribu, pour les convaincre que l’éducation et la santé sont les seules solutions au pays… puis les années de prison dans le désert puis en France, sa libération par les allemands, sa rencontre avec Klaus Barbie… et sa lutte sempiternelle, « sa fierté », pour les […]

Touriste en Algérie: le pied (suite de l’article du week-end)

Avec Baderdine, son ami Kamel, et une poignée de touristes-étudiants-chercheurs du Centre Diocésain des Glycines, nous avons visité la Casbah d’Alger, qui tombe en ruine justement parce qu’il n’y a pas de tourisme, ou plutôt parce que l’Etat Algérien se moque de la manne touristique et laisse les vieilles pierres partir en poussière, alors qu’il est plus riche que le Maroc et la Tunisie réunis (et justement pour ça). Nous marchons tranquillement jusqu’au Mausolée, en nous prenant en photo les uns les autres. Par gentillesse on nous laisse entrer voir les reliques des Sidi, alors qu’ils sont en train de fermer. Puis on poursuit lentement vers le haut, jusqu’à une […]

Au Maghreb, il vaut mieux être touriste en Algérie: ça n’existe pas

Parfois il faut dire du bien de l’Algérie. L’Algérie, pour tout un tas de mauvaises raisons, particulièrement graves pour l’ensemble de ses habitants, n’a pas de touristes. Mon premier soir à Tunis, mercredi, j’ai acheté un sandwich-merguez rue de Marseille, que j’ai payé 6 dinars. Je l’ai mangé debout, au même coin de rue, et le placeur de voitures m’a expliqué que ce sandwich ne valait pas plus de trois dinars. 3 dinars cinquante maximum. A ce moment-là je me suis souvenu que j’étais un touriste. Et un occidental. En Algérie personne n’avait essayé de m’arnaquer. Tu vois, ce n’est pas bien ça, me disait le placeur, vous n’allez pas […]

L’accrochage

Pendant la période du terrorisme des années 90, mon père et sa famille ont été menacés par un groupe de terroristes qui leur ont envoyé une lettre de menace leur demandant une rançon de 5 millions de dinars, les menaçant de les tuer. Suite à cette lettres, ils ont fuit la maison, malgré ça , ils ont continué de les poursuivre, c’était un groupe bien organisé et bien déterminé. Ce groupe a été les menacer jusqu’au lieu de travail où ils ont exigé qu’on leur verse la rançon dans un délai de 5 jours. Mon père a alors signalé ça à la police et a installé des caméras. La police […]