Histoires drôles d’Afrique du Nord

Amel Chekkat, Angélique Chelly et bien d’autres participent à une page facebook consacrée à l’humour d’Afrique du Nord : http://www.facebook.com/groups/175028755951120/ Voici la dernière histoire publiée, racontée par Angélique Chelly : C’est le président d’un pays arabe qui réunit ses compatriotes pour faire un discours. Installé sur une très haute estrade, il commence : « mi chir com’patriout’, li zamirican’ ils sont partir don la lune. Ah oui don la lune ! i ben moi jti jour, qu’on va partir don li souleil coum ça ils von voir, dibeul iou i com’pani ci koi la tiknoulougi di zarab ! » La foule en délire acclame son président, quand une femme lève la main […]

L’Amiral sans enseigne

Ça ne s’invente pas : rue d’Angleterre, au coin de la rue Charles de Gaulle, juste à côté de l’armurerie Robbana, Aux armes renommées, se cache L’Amiral, anciennement L’Auberge Alsacienne, un restaurant sans enseigne, impossible à deviner. La salle est haute de plafond, les chaises bistrot et les patères d’époque. Ici se retrouvent les gens du Marché central, qui est à deux enjambées, pour boire des Celtia bouteille ou se faire griller pour trois fois rien les poissons frais arrivés, dorade et loup d’abord.  

Histoires vraies, un projet pour tout le monde sauf Dieu

J’étais hier à la Radio nationale tunisienne, http://rtci.fm/, dans l’émission culturelle d’Emna Louzyr. Après moi, elle avait invité Jamel Ghanouchi (http://fr.wikipedia.org/wiki/Jamel_Ghanouchi), pour présenter son nouveau roman, Le don de Dieu, aux éditions Arabesques. Comme je venais de terminer ma présentation du projet Histoires vraies, entre deux portes, Monsieur Ghanouchi me glisse : de toute façon, toutes les fictions sont des histoires vraies. Il n’y a que Dieu qui crée à partir de rien du tout. Je récupère mon passeport à l’entrée de la radio, monte dans un taxi, et me dis que oui, Jamel a raison, il n’y a qu’à Dieu que je ne peux pas demander de nous raconter d’histoires vraies, car […]

Les cyberdjinns du professeur Essaâfi

Le professeur Essaâfi enseigne l’histoire des religions à l’université de Tunis. Il écrit depuis quelques mois un livre consacré aux croyances dans l’Islam. Il a quelques problèmes avec son ordinateur. A chaque fois qu’il aborde le chapitre Démons et Djinns, la page word se bloque. Il rallume le PC, recommence la manipulation, sans succès. Ce satané chapitre 7 sur les Démons ne veut pas s’ouvrir. Le professeur Essaâfi décide d’amener l’ordinateur à réparer. Ce sera prêt demain, lui dit le réparateur. Le lendemain, il se rend au magasin. Tout est normal, lui dit le réparateur, votre ordinateur fonctionne parfaitement. Le professeur Essaâfi lui explique qu’au Chapitre des Démons et des […]

Las històries verdaderes en català

www.historiesverdaderes.net El projecte neix com a part de Marsella Capital cultural europea 2013. La seva idea és construïr una enorme biblioteca d’històries verdaderes que d’alguna manera succeeixin, creuin, refereixin o es vinculin amb aquests països, per oferir-les després de forma oberta i lliure (amb llicència CC), tant a artistes com a usuaris (contribuïdors) interessats en contar altres històries derivades. L’èxit d’aquesta collecció d’històries dependrà del seu caràcter obert i de la possibilitat que el projecte inclogui el major nombre d’audiències possibles. Serà un espai multilingüe i una biblioteca digital. Els participants podran publicar les seves històries de forma escrita, visual o àudiovisual i en forma de sons, depenent dels seus […]

Le marchand de câbles

Hier j’ai acheté un câble qui ne me servira finalement à rien, pour relier un micro à un boîtier… Mais j’ai eu le temps de discuter avec le marchand d’électronique en tous genres. Il me raconte ce qu’il pense de la Tunisie de l’après-révolution : Le marchand de câbles (cliquer pour écouter)  

Les tunisiens se préparent pour le dur mois d’avril

Avril, mois de mensonges, de l’intox et de la rumeur, titre la revue Cinéma Wa nass. Eh oui, bien sûr, avec le printemps, le pollen et le beau temps, tout est affaire de décor, changer de lit, changer de corps, etc… comme disait Aragon… et leurs baisers au loin les suivent… Dès son premier jour passé dans la postérité pour son fameux « poisson », écrit le journaliste Tahar Melligi, reste celui des mariages et des divorces par excellence, dans les milieux artistiques arabes et en Tunisie. Et de faire la liste des divorces de stars comme Souad Hosny, Chérihane, Soumaya El Khacheb,… Désormais, nous attendons chaque année que sa majesté le […]

Tunis Blues (ou cette liberté qui fait peur)

Les tunisiens sont d’accord, à la quasi-unanimité des gens que j’ai rencontrés : maintenant c’est pire. Avant la révolution au moins régnait l’ordre. Aujourd’hui les gens grillent les feux rouges, ne payent plus leurs impôts, il y a de la violence, on ne peut plus sortir le soir, comme avant, les yeux fermés, il y a des barrages sur les routes, des pillards, des salafistes qui terrorisent nos filles et nos artistes… Les tunisiens me disent, tous à leur manière : nous ne sommes pas prêts pour la démocratie. Ce qu’il nous faut, c’est un nouveau Bourguiba. Un dictateur, mais éclairé bien sûr, qui nous ferait marcher droit. Regardez ce que […]

La femme qui parlait aux chats

En 2005, je travaillais au sud Algérien (In Amenas) dans une entreprise de Catering, (restauration et l’hébergement du personnel d’une société pétrolière) A u restaurant, je voyais chaque jour, une secrétaire qui s’appelle Nacera, d’un certain âge, à la fin du service, elle ramassait les restes du poulet ou’ de la viande Je me demandais pourquoi, un jour je lui ai posée la question, elle me répondit, c’est pour les chats qui rodent dans la base vie. Comme moi aussi j’aime les chats, je me suis sympathisé avec cette dame. Une fois un chaton , est monté le haut d’une bâtisse , et commença à miauler , les travailleurs l’incitèrent […]