Pinocchia

 

J’étais petite et j’avais deux chats. Pour moi, c’était impossible de faire la différence entre le mâle et la femelle.
Un jour, Pinocchia est tombée enceinte et a eu sa première portée, mais ça s’est mal passé. Elle s’était fait mordre par un chien, et les médicaments ont écourté la grossesse. Les petits chats sont arrivés trop tôt.
Pinocchia a accouché sur mon lit. Elle s’est assise sur les chatons en ronronnant, pour les étouffer, puis les a enterrés, un par un, dans le jardin.
C’était mon premier contact avec la mort. Ça m’a beaucoup marqué et j’y repense souvent. Comment la vie peut aussi bien donner la mort, de manière aussi naturelle…

Agathe