La trahison d’une terrasse, une histoire vraie de Najwa Barakat

Najwa Barakat, écrivaine libanaise, raconte dans son roman La Locataire du Pot de fer, paru à L’Harmattan en 1997, cette histoire vraie qu’elle m’avait d’ailleurs racontée à Beyrouth en juin dernier : Nous étions plusieurs à avoir vingt ans ce jour-là, lorsque nous nous rendîmes chez Paul qui habitait tout près de la fac. Nous étions plusieurs aussi à nous rappeler qu’il fallait bien baisser la tête en escaladant à quatre pattes les dalles cassées des marches, jusqu’au dernier étage où Paul vivait seul avec sa maman dans un appartement petit, mais doté d’une grande terrasse. La tête – étant la seule partie rebelle du corps qui s’entêtait à dépasser […]

Un dimanche à Allauch

il pleut, c’est la toussaint. j’entre dans une petite boucherie de quartier et le boucher me propose du rosebif ( avé l’assent)et en parant la viande, il appelle sa femme: oh, nine descends moi mon tranche ouat;j’ai eu peur sur le moment et il s’est mis à rire: c’est mon imper! c’était en 1985, j’habitais marseille depuis 15 ans , je connaissais le parler marseillais, mais là, j’ai été « scotchée »