Sauvés de l’incendie de Smyrne

C’était le 14 ou 15 Septembre 1922. L’incendie de Smyrne avait commencé le 13, mercredi, et avançait vers la mer poussé par un vent tres violent soufflant du sud, chassant devant lui les habitants qui abandonnaient leur maison et tout leur biens aux flammes. Nous étions au moins un groupe de 10 à 15 personnes. Pol mon petit cousin qui avait deux ans et demi et qui était porté dans les bras, répétait a tue-tête “Sfalate ta matakiasas” (Fermez vos petits yeux), comme on lui disait pour lui épargner le picotement de la fumée. En plus chacun tenait un mouchoir mouillé a la bouche. La famille se dirigeait vers La […]

Le peintre d’Ayvalık (Turquie)

En rentrant après dîner, deux soirs de suite nous passons devant le tout petit atelier d’un homme, la cinquantaine. Un peintre. Le bâtiment industriel où il se situe est juste au coin de la ruelle de notre hôtel. L’homme a incroyablement arrangé le peu d’espace, le lieu à un côté New Yorkais mais en minuscule avec des murs en brique rouge. L’artiste travaille la nuit, il met la musique très fort. On entend sa chaîne depuis l’autre bout de la ruelle. Il est penché sur ses toiles. Il est tellement concentré qu’il ne nous voit même pas mon père et moi de l’autre côté de l’énorme façade vitrée. Indiscrets, on […]

Sur les traces de leur amour

Dans la cité antique de Bergame, sur le site de l’acropole vieux de 2000 ans, nous avons découvert les ruines des temples d’Athéna, de Trajan, l’autel de Zeus … Sur le haut de la colline, on s’est assis sur ces vieilles pierres millénaires. Quel sentiment puissant. Le vent soufflait fort. Depuis mon arrivée à Istanbul je voulais y aller. Je ne sais pas pourquoi. Nous étions en voyage sur la côte Egée. J’ai beaucoup insisté auprès de mon père car ce n’était pas tout près de notre hôtel. A plus de 80 km. Tout à coup, devant les vestiges spectaculaires de ce qui fut un théâtre de 20 000 places, […]

Les 90 ans de la « libération » d’Izmir par les Turcs

MVI_0589 (vidéo d’avions de guerre simulant une attaque sur Izmir) Sur le sujet de la « destruction de Smyrne », un ami poète et kiné, Xavier Laîné, m’avait conseillé le livre d’un historien anglais, Giles Milton, que celui-ci s’est amusé à intituler en référence à son nom de famille Le Paradis perdu : 1922, la destruction de Smyrne la tolérante. Je n’en suis qu’au début, mais la description que fait Milton (l’historien, pas l’autre), à partir de lettres et journaux de l’époque, de cette ville cosmopolite aux deux tiers chrétienne, véritable cheval de Troie en terre d’Islam, avec sa communauté grecque, arménienne, américaine, française, anglaise… et la destruction qu’elle a subie en même temps qu’elle se […]