Après plusieurs années passées au Liban, un Saoudien bardé de phD revient en terre promise rapporter à tous ses habibis le fruit de ses observations.
Les Libanais sont des gens étranges, explique-t-il. Ils ont un seul drapeau, avec un arbre dessus, qui sert pour tout: au Hezbollah comme aux milices chrétiennes.
Après plusieurs années d’études, j’ai dit que je croyais maintenant saisir quelque chose à leur politique, et tous m’ont assuré que c’était parce qu’on m’avait mal expliqué.
Ce sont des magiciens. Nous nous avons du pétrole, noir, qui coule à profusion. Mais eux ont mieux. Ils se réunissent entre hommes (et encore pas toujours), préparent le tabouleh rituel. Ensuite ils versent de l’eau sur de l’eau et ça donne du lait.