Ta tante ne connait pas ton oncle depuis il y a si longtemps que tu penses. En faites, c’est grâce
à moi qu’ils se sont connus. Une belle histoire d’amour, passionnante, excitante et
merveilleuse, mais surtout réelle. Voici l’histoire d’Antonia et d’Estéban.

C’était l’été de 1996. Ta tante Antonia, qui vivait à Almeria était en train de passer une crise et
avait quelques problèmes personnels. C’était donc à moi, sa sœur, de l’aider. J’ai décidé de
l’inviter à Barcelone passer quelques jours pour pouvoir laisser derrière ses problèmes. Le jour
de St. Juan s’approché et ton père et moi étions invités à une fête chez quelques amis. Je ne
pouvais sans doute pas laisser ta tante seule chez nous pendant ces jours de malaise. J’ai donc
demandé si je pouvais emmener Antonia avec un accompagnateur à cette fête. Ton père
travaillait avec Estéban depuis il y avait quelques années et j’avais déjà pensé qu’il serait une
belle couple pour ta tante. Estéban, qui n’avait jamais vu Antonia avant, accepta de
l’accompagner pendant cette soirée. Je m’en rappelle encore de l’expression du visage
d’Estéban lorsqu’il a vu Antonia pour première fois, ses yeux respiraient admiration, ses lèvres
montraient stupéfaction, immobile, aucun mot ne pouvait sortir de sa bouche, et finalement,
un sourire. La beauté d’Antonia le laissa bouche-bé. Pendant cette nuit, ils parlèrent et
discutèrent comme si rien les entouraient. Il y avait personne d’autre, seulement eux et ses
paroles. Le jour suivant, Antonia devait retourner en Almeria. Estéban continuait à vivre en
Barcelone, c’est pourquoi ils ne se revirent pas pendant un temps.

Quelques années plus tard, Estéban a confessé que l’été de cette même année, il est allé en
Almeria et Aguadulce, le village où Antonia passait l’été, essayant de la retrouver.
Malheureusement, même s’il avait parcouru la ville entière, ses efforts furent inutiles.

L’été de l’année 1998, c’était l’anniversaire de ton père. J’avais organisé une fête surprise pour
lui et j’avais invité ta tante Antonia et ton oncle Estéban. Enfin. Après deux années d’attente,
ils se revirent par deuxième fois. Comme deux années avant, pendant la fête de St. Juan, la
scène s’est produite à nouveau : ils parlèrent pendant des heures qui semblaient des secondes.
On pouvait sans doute voir qu’il y avait quelque chose spéciale entre eux. Pendant les suivants
jours, les deux jeunes se sont reliés plus et plus. Tout à coup, quand tout semblait parfait, la
tante d’Antonia et mienne est morte et elle a donc du retourner en Almeria. Trois jours après
cela, un géant bouquet de fleurs est apparu chez tes grands-parents avec une petite lettre
dirigée à Antonia. Ta tante, qui ne comprenait rien, a demandé ta grand-mère de lire la lettre.
Oui, c’était Estéban qui voulait lui dire « Je ne peux pas t’oublier depuis la première fois que je
t’ai vu ». Depuis ce jour, ton oncle commença à aller la visiter en avion presque chaque
weekend à Almeria pour pouvoir la voir. On pouvait voir sa joie, son amour qui chaque fois
grandissait plus et plus dans ses cœurs. L’hiver de 1998, six mois après s’avoir revu par
deuxième fois, les horaires des avions vers Almeria changèrent et Estéban ne pouvait donc pas
faire coïncider son travail et ses visites en Almeria. Ton oncle était énormément amoureux de
ta tante et il ne pouvait pas supporter cette distance. Un jour, Estéban appela Antonia et sans
qu’elle le puisse imaginer, il lui demanda de se marier avec lui. Au début, elle ne su pas
comment réagir mais finalement elle accepta la proposition. Ce fut un mariage incroyable,
magique et plein d’amour.

C’est donc comme cela que la merveilleuse histoire d’amour entre ton oncle et ta tante s’est
déroulée. Maintenant, il fait déjà 13 ans qu’ils se sont mariés et comme tu sais déjà ils ont une
fille, ta cousine Pilar. Ils continuent à être très amoureux l’un de l’autre et leur cœur est encore
jeune comme la première fois qu’ils se sont vus.

Mar Vázquez de Sola – Barcelone – Texte / Text
Histoire écrite en français / Story written in French