Le couteau volé

En septembre 1984, après plusieurs années au Vénézuela, puis à Montpelier, j’ai passé un concours d’alto pour travailler à l’OBC (Orquestra symfònica de Barcelona i nacional de Catalunya), et ayant gagné la place, je me suis installé dans un attique rue Bailén. Le lendemain matin de l’aménagement, j’ai remarqué qu’à l’aide d’un simple escabot je pouvais monter depuis mon balcon sur la terrasse du bâtiment. La vue de Barcelone était spectaculaire depuis cette hauteur vertigineuse… J’ai contemplé pendant longtemps les édifices à perte de vue. Vers midi, j’étais redescendu et je préparais dans la cuisine des patates sautés, occupé à esquiver les jets d’huile qui éclaboussaient de partout. Malgré les […]

Une baston à Marrakech

Mehdi avait 8 ans lors de son premier grand voyage au Maroc, un voyage qu’il n’oubliera jamais. Il est parti avec toute sa famille, pendant les vacances à Marrakech, une des villes préférées de ses parents. L’endroit était bien choisi car c’est dans le fin fond de Marrakech que Mehdi à assister à un spectacle peu commun pour les touristes habituels.. Un soir, après une journée fatiguante de visites dans Marrakech et ses alentours, la famille de Mehdi se décida enfin à rentrer à l’hotel. Ils décidèrent pour changer du retour habituel de faire une course. «  On va faire gars contre filles, c’est-à-dire Neïla, Sarah et moi contre Mehdi […]

Rencontre en haute altitude

Hélène avait une vingtaine d’années, grande et brune, cadette d’une famille modeste elle s’occupait de sa petit sœur, cancre puis médecin, féministe avant l’heure, elle aimait faire des randonnées à ski. Un jour, Marie-Rose, une amie d’enfance, lui proposa une randonnée de deux jours avec une nuit en refuge dans les Alpes. Elles iraient avec des amis à elle. Le jour dit elles arrivaient à un petit village de Savoie, Aime. Au pied de la montagne enneigée, elles sortirent leurs skis, leurs peaux-de-phoques, leurs sac-à-dos et leurs sacs de couchage. Le mari de Marie-Rose et son ami, Jacques, arrivèrent. Il était pas mal, mais trop petit se reprit-elle bien vite ! […]

Le lait empoisonné

En 1950, à l’Est de l’Algérie, à la campagne , un voleur se cachait derrière une roche et fixait une grande maison, dans celle-ci habitait une très grande famille, cette famille avait une ferme où ils élèvent des moutons,des vaches et des chèvres . Le voleur en question voulait voler des moutons, deux plus précisément . Pour accomplir sa mission il vint un après-midi et se cacha dans la ferme attendant que le jeune homme ayant pris les moutons en promenade revienne . Pendant ce temps d’attente il vit une femme extraire du lait d’une vache dans un seau et le mettre dans un coin sans le couvrir . Quelques […]

Dangers ?

Nous n’avions pas pensé autre chose, mes amies et moi, que d’aller en interrail au mois de Juillet au Nord de l’Inde. On était en Calcutta quand on pris un train à Baranasi qui supposait 7 heures dans un train plein de cafards ,dans des toilettes où l’on ne peut pas rentrer et un matelas qui était notre lit. Ce fut une nuit très longue. On arriva à Baranasi avec des sac-à-dos qui pesait 15 kilos, une température de 34 degrés et une humidité du 90%. La gare de Baranasi était pleine de gens. Des gens qui couraient, mangeaient, chantaient, criaient, dormaient. On était extrêmement fatiguées et nous voulions arriver […]

Le sac à main rouge

L’histoire que je vais vous raconter est arrivée à ma mère cet automne, je vais vous la raconter en essayant de me rapprocher le plus possible de la manière dont elle me l’a raconté. « Je rentrais à la maison à deux heures pour déjeuner, et en montant les escaliers, jai trouvé sur un palier un petit sac à main rouge. J’ai d’abord pensé à le laisser où il était mais j’ai décidé de le prendre car j’ai déduit qu’il avait été volé à une femme, dépouillé de tout l’argent qu’il pouvait contenir dans la cage d’escalier et laissé ensuite à l’abandon sur le palier. C’est une histoire très courante dans […]

Un service militarie explosif

J’ai eu l’opportunité de faire mon service militaire, au titre de la coopération, en Tunisie dans les années 1984, à Tozeur. La Tunisie est alors en phase d’arabisation et existe un sentiment hostile vis-à-vis des français. Tozeur se situe au sud du pays, une des dernières villes avant le désert du Sahara. Petite ville ancrée dans la religion musulmane et aux rues de terre, Tozeur se concentre autour de la place du marché. Deux mosquées appellent cinq fois par jour les gens à la prière. Il y a une oasis connue tout simplement par sa palmeraie et ses fameuses dattes Deglet Nour. Les palmiers ont été planté suivant la forme […]

Manifestation étudiante en Algerie

Lorsque ma mère, Sophia, était lycéenne en Algérie, une manifestation d’étudiants avait été organisée. Malgré être impliquée, ma mère n’osait pas s’y rendre par peur au possible chaos que provoqueraient les adolescents et la police. Elle décida alors de rester paisiblement à la maison. Peut de temps après le début de la manifestation, ma grand-mère, ayant l’esprit révolutionnaire, fut surprise de voir sa fille allongée sur le canapé, et s’en mécontenta fortement. C’est alors qu’un débat entre mère et fille eu lieu : « Tu va laisser les autres se battre pour tes droits, t’as pas honte ? » lui disait ma grand-mère. Se considérant fragile, ma mère insistait sur le fait que cela […]

La meilleure solution, pour Mokie, c’était de lui raconter des histoires…

Mokie est la mère d’une amie à moi. C’est une femme assez âgée, qui est atteinte de la maladie de Alzheimer : elle perd progressivement la mémoire, ce qui l’emmène a confondre la réalité et l’imaginaire. Elle vit seule, près de Paris, dans sa chambre d’hôpital. Elle a depuis toujours un “compagnon”, comme elle l’appelle, qui est en fait un chien. Ce dernier est étrangement devenu l‘unique chose au monde lui permettant de garder un pied avec la réalité. En effet, malgré sa maladie elle l’a toujours beaucoup aimé: c’est aujourd’hui peut être une des seules choses qu’elle reconnaît tous les jours, tous les matins lorsqu’elle se réveille. Incapable de […]

Une visite extraordinaire à l’hôpital

C’est l’histoire de ma grand-mère qui s’appelle Chantal. Elle fait partie d’une association de bénévole (JALMALV : « Jusqu’À La Mort Accompagner La Vie ») dont l’objectif est de rendre visite à des malades qui sont en fin de vie ou en grande souffrance. Elle rencontre toutes les semaines des malades qu’elle suit deux fois, six fois, dix fois et parfois elle les accompagne vraiment jusqu’à leur mort. Un jour elle a accompagné une dame qui s’appelait Jeanne, qui avait soixante-dix ans et qui était vraiment très malade, mais pas complètement en fin de vie. Jeanne disait « J’en ai assez de la vie, je veux mourir. » Ma grand-mère lui demanda ce qui lui […]