Mariage enfumé

C’était le mariage d’un pote du quartier. Il avait fait les choses en grand : blocage de toute la circulation dans la rue, celle-ci étant fermée aux extrémités par deux barrières. Il y avait pas moins d’une centaine de chaises sur la chaussée, en face de la scène montée elle-même sur une estrade de fortune. Le marié était un grand fumeur devant l’éternel et aucune mixture planante n’avait de secret pour lui. Les invités étaient du même calibre : toute l’assistance était sous un immense nuage de fumée lorsque les flics arrivèrent ; ces derniers reniflèrent les volutes, en regardant avec un œil suspicieux les spectateurs. Le frère du marié […]

Kader… le T-34

C’est, comme toujours, par le biais de ma mère que nous découvrons les membres éparpillés de notre famille. Elle n’a pas cessé, depuis la fin de la guerre, de partir à la recherche de cousins, oncles, tantes, neveux, etc. Kader n’a pas été difficile à trouver : il travaillait à la préfecture de Mostaganem ! Le jour où il nous rendit visite pour la première fois, je dois dire qu’il m’a impressionné : grand, blond, beau gosse, fonctionnaire, il en imposait. Son surnom, il le doit à mon frère ; comme il était costaud, il l’a baptisé du nom d’un char russe, le T34 ! Je ne savais pas que […]

Deux histoires vraies de Marjane Satrapi pour le prix d’une

Ce mardi, puisqu’il n’y a rien eu hier, cause problèmes d’internet, voilà deux histoires vraies de Marjane Satrapi tirées de l’album Broderies : des discussions de femmes iraniennes du début des années 1990, quand, après le déjeuner, les hommes partent comme d’habitude faire la sieste et que celles-ci, après avoir débarrassé, se mettent à boire le thé : tout le monde se réunissait autour de cette boisson afin de s’adonner à son activité favorite : la discussion. Mais cette discussion avait aussi sa signification bien à elle, car « parler derrière le dos des autres est le ventilateur du cœur ». Les huit femmes ainsi réunies par le thé vont chacune raconter une histoire, mais […]