Les spams, il faut prendre le temps de les lire. Dans un spam, il y a presque toujours une ou deux jolies phrases louches, un peu difformes, comme modelées par la nature étrange de l’objet. Ces lettres à la mer sont des histoires comme les autres, aussi peu sincères dans le mensonge que les plus beaux discours politiques.

Amin Maalouf fait dire à son narrateur, dans Les échelles du levant, que lorsqu’un être se raconte, l’objectivité n’est-elle pas la voie balisée du mensonge ? Je me promis de ne plus chercher à vérifier ni à fouiller. Mais de me contenter de ses paroles (celles de cette personne qui lui raconte le récit de sa vie) et de mon propre rôle d’accoucheur. Accoucheur de vérités, accoucheur de légendes, la belle différence !

Je reviendrai là-dessus dans les jours qui viennent, à la fois sur ce roman et sur la posture de l’écrivain-narrateur racontant un récit, dont un autre écrivain libanais, Rachid el-Daïf, a fait une de ses particularités: lire, dit-il en substance dans une interview, c’est imaginer un homme en train d’écrire, et pour que la lecture soit la plus fluide, la plus vraisemblable possible, il faut aussi mettre en scène l’écrivain… Une vieille recette de romans d’aventure, mais qui fonctionne toujours…

En attendant ces magnifiques développements théoriques littéraires, j’ai reçu cette lettre de Philippe Dichard, qui se présente humblement comme un aventurier à la recherche de je ne sais quoi, et que je tiens à remercier, au nom des millions de gens qui ont dû la recevoir. Philippe, puissent ces trois millions d’euros servir l’intérêt commun et le socialisme renaissant.

Bonsoir,

Je n’ai pas un autre moyen de communiquer avec vous que de vous faire parvenir ce mail. Je suis dans le désespoir et mon coeur saigne au moment ou je vous fais ce message qui j’espère retiendra votre attention. Je préfère comme ça, si vous voulez me voir on pourra parler sur MSN pour mieux échanger.

Je vous contacte aujourd’hui car bien vrai que l’on ne se connaisse pas cela n’empêche ce geste de ma part. Je me nomme Monsieur  PHILLIPE DICHARD né le 03 Avril 1951 à Lyon, mais pour une raison particulière, j’ai du être un aventurier à la recherche de je ne sais quoi. La raison qui me pousse à vous est la suivante: Je voudrais passer par votre canal pour faire une oeuvre de charité dans votre département.

C’est une donation en quelque sorte et elle s’élève à la somme de 3 millions d’euros. Ma situation matrimoniale est telle que je n’ai ni femme et encore moins d’enfants à qui je pourrais léguer cet héritage, et je souffre présentement d’une tumeur je suis donc condamné à une mort certaine.

C’est pour cela que, je voudrais de manière gracieuse et dans le souci d’aider les enfants démunis vous donner ce dit héritage pour réaliser cette oeuvre de charité.

Si vous êtes d’accord, je voudrais avoir les informations suivantes:
• Votre nom complet,
• Vos contacts,
• Un numéro de fax si possible.

Vous pouvez m’écrire à cet adresse avec vos informations demandé ou si vous avez des questions à me poser :
oiseau-bleu2011@hotmail.com

Je vous prie d’accorder une oreille attentive à ma proposition car je compte sur votre bonne volonté et aussi le bon usage de ces fonds pour cette oeuvre.

Fraternellement,

PHILLIPE