Bourguiba, la créature de Raja Farhat, à voir à Paris cette semaine, au Théâtre Déjazet

Enfin réincarné, le président Bourguiba, père de l’indépendance tunisienne, revient, tel un fantôme habité, tenir de longs discours galvanisants (le spectacle fait trois heures mais peut durer sept heures), comme il savait si bien en faire.

L’acteur Raja Farhat prête son corps à cette prouesse scénique, et revoilà Bourguiba en selle, à raconter comment il a fait le tour de la Tunisie, est allé rencontrer chaque tribu, pour les convaincre que l’éducation et la santé sont les seules solutions au pays… puis les années de prison dans le désert puis en France, sa libération par les allemands, sa rencontre avec Klaus Barbie… et sa lutte sempiternelle, « sa fierté », pour les droits de la femme:

Bourguiba et le statut de la femme (cliquer pour écouter)