Le magnifique

La place du Grand Socco chuinte d’humidité, les pierres et les bétons des murets sont gorgés d’eau, avec un grand soleil pourtant, mais qui l’hiver a du mal à rentrer dans les angles. Comme un chauffage d’appoint qui ne sèche rien. Il fait doux, environ 13 degrés, et Tanger a l’air de transpirer de froid, comme une sueur glaciale qui coule sur les carreaux de marbre et les pavés dépenaillés. Le Maroc est un pays froid dont le soleil est chaud, me dit Frantz. C’est une citation du maréchal Lyautey, et pour une fois dans sa vie, ce n’était pas mal observé. Frantz est prof d’anglais et sur son temps […]