Les fesses, les yeux et les oreilles

On dit ici que le Tangérois a toujours les fesses sur un rocher, les yeux sur la mer et les oreilles sur les nouvelles, m’explique Karim, le patron du Number 1. L’expression en trois temps rime en arabe, mais je ne viens que d’entamer l’emballage de la méthode intégrale Harrap’s pour apprendre l’arabe classique… D’ailleurs, si quelqu’un la connaît… Des histoires il n’y a que ça ici, poursuit-il. Un jour un type du FBI est venu à Tanger pour espionner un Argentin. Le matin, il descend boire son café au bar en bas de son hôtel. Il s’assied, commande le café, qui arrive. Par habitude, il observe autour de lui […]