Maria et ses chiens

Un jour plus tard, il faut quitter la cabine pour que les corsaires italiens du Marina Excellent cleanent un peu pour les prochains à venir. Nous arrivons à Tanger dans deux heures. Maria est serbe de Bosnie. Elle me demande si je peux garder ses sacs pendant qu’elle va quelque part. Je me suis installé pour attendre sur la moquette rouge à motifs marins, un mauvais thriller espagnol aux deux-tiers dans les mains. Elle revient bientôt avec ses deux clebs et son gros ventre enceinte. C’est la petite la chef, m’explique-t-elle. Un minuscule bâtard de Jack-Russel Terrier, sans laisse, s’agite autour d’un gros berger allemand. Quand Kira se bat avec […]