Cet Entresort, journal forain

ENTRESORT n. m. – Baraque foraine circulaire où l’on entre par une porte, en payant ses cent sous pour voir sa femme à barbe, son charmeur de serpent, et dont on sort par une autre. J’ai fait le plan de cet Entresort vu du ciel : il ressemble à un œil. La pupille fait piste. Mais il est avant tout une oreille, un canapé à confidences, une coquille d’huître recouverte de velours. L’Entresort n’est pas immense, juste un peu plus qu’un espace vital, ou plutôt : l’espace vital dans lequel l’autre se sent à l’aise de séjourner, l’individu et deux trois mètres autour. Et la ville en poupées russes sur les […]