Une journée à l’aéroport

Lyon, samedi 17 décembre Tout va bien se passer, l’ange Gabriel va nous faire décoller, explique Marie-Thérèse. Avec Juan, que je viens de rencontrer dans la file d’attente, on se rapproche d’elle pour que le charme agisse mieux. Elle touche le médaillon. C’est de l’argent. J’ai flashé quand je l’ai vu, il fallait que je l’aie. J’ai appelé le fabricant et comme ça sans réfléchir il m’a fait 20% de réduction. Il n’y a pas de hasard. Je lui dis que ma grand-mère s’appelait Gabrielle. Ça non plus. L’avion pour Lyon de 11h50 vient d’être annulé. Ces connards de Français sont encore en grève, rumine la queue. Il est presque […]